lancelpslv

Chico était devenu un homme... mais il était resté enfant par la taille.Juana avait d'abord été prodigieusement surprise de voir que, peu à peu,elle était aussi grande, puis plus grande que son compagnon, qui avaitquatre ans bien sonnés de plus qu'elle. Elle en avait été ravie. Sapoupée resterait toujours une petite poupée. sac hermes pas cher
Ce serait charmant pourelle. Avec la raison, ce sentiment égoïste avait fait place à la pitié.D'autant que Chico se montrait très mortifié et très chagrin de restertoujours tout petit, alors que tous grandissaient autour de lui.Et Juana s'était bien promis de ne jamais abandonner ce petit. Quedeviendrait-il sans elle?Ce qui n'avait été d'abord que l'effet de l'habitude la soumission etl'obéissance passive de Chico s'accrurent encore, s'il était possible,par suite d'un sentiment nouveau que lui-même n'arrivait pas, sansdoute, à bien démêler: l'amour. Mais l'amour dans ce qu'il avait de pluspur: l'amour absolu, surhumain. Et il ne pouvait en être autrement. montre hermes femme Durant des années, Juana avait été pour lui une sorte de petit Dieudevant lequel il était en adoration perpétuelle Pour elle, rien n'étaittrop beau, ni trop fin, ni trop riche. Toutes ses pensées convergeaientvers un but unique: faire plaisir à Juana, satisfaire les caprices deJuana, dût son coeur en saigner. Quand elle était là, il n'avait plusni volonté, ni raisonnement, ni sensations. C'était elle qui pensait,parlait, éprouvait pour eux deux. Lui ne vivait que par elle et nesavait qu'admirer et approuver aveuglément ce qu'elle avait décidé.Cet amour était resté pur de toute pensée charnelle. Il avait beau direqu'il était un homme, il savait bien, tiens! que ce n'était pas. hermes birkin pas cher
Cettepensée d'un mariage possible entre une femme, une vraie femme, et lui,bout d'homme, ne l'avait même pas effleuré. Est-ce que c'était possible,voyons? Il avait fallu que cette grande dame lui en parlât pourréveiller en lui de telles idées. Encore, sûrement, la belle dames'était moquée de lui!Juana était arrivée sur ses treize ans. Un beau jour, parée comme unedame, elle était descendue dans la salle. Non pour mettre la main àla besogne, fi donc! mais pour suppléer la maîtresse de maison, mortedepuis longtemps et remplacée par l'excellente matrone que nous avons vuprécisément bougonner la jeune fille, laquelle matrone répondait au nomde Barbara.Dona Juana s'était mise à surveiller le personnel, peu nombreux d'abord,à faire marcher la maison avec une maîtrise telle que nul ne se fûtavisé de lui résister. En même temps, elle savait si adroitementcontenter le client, elle savait si bien distribuer sourires etlouanges, avec tant d'adresse, qu'en peu de temps l'auberge de la Tourétait devenue une des mieux achalandées de tout Séville.


评论