lancelpslv

Ils pleuraient, ils joignaient les mains.« Grâce! grâce! criaient-ils en sanglotant.- Je vous pardonne, leur dit Mardona. Je vous pardonne àtous. Cependant je punirai ceux d'entre vous dont la conduite a leplus offensé l'Éternel. Je les punirai avec amour, afin de lespréserver de la damnation et des flammes de la géhenne. Saisissezsur-le- champ Wewa Skowrow, Sofia Kenulla et Sukalou. longchamps sacs
Liez-leur lesmains derrière le dos et les menez dans la maison de Dieu. C'est làque je les jugerai, ainsi que Sabadil le blasphémateur.»Les coupables furent garrottés solidement. Sofia se rendit, sansprononcer un mot, pâle et triste; Wewa criait à tue-tête, et Sukaloudemandait grâce en pleurant.« Quant à vous, pauvres égarés, continua Mardona, vous jeûnerez etprierez durant trois jours. C'est la pénitence que je vous impose.- Merci, notre petite Mère, merci! crièrent les rebelles, en seprécipitant vers Mardona. longchampsoldes Ils se mirent à genoux et baisèrent sesvêtements, ses pieds et même la trace de ses pas. La Mère de Dieubénit la foule, et s'éloigna à pas lents; elle rentra dans la maisonde son père.Les Duchobarzen se rendirent ensuite au temple. Sukalou, Wewa et Sofiay attendaient leur juge, agenouillés et tout tremblants. La vastesalle se remplit en un clin d'oeil. Beaucoup de fidèles durent resterdans le corridor ou dans la cour.Le doyen de l'assemblée entonna un cantique, que tous répétèrent enchoeur. sac longchamp soldes
Lorsque le chant cessa, Mardona parut en grand costume decérémonie, sombre et pâle. Elle prit place sur son trône. Le jugementcommença.« Wewa! dit la Mère de Dieu avec une dignité douce, tu as offensél'Eternel en te donnant pour une sainte, une élue du Très-Haut.- C'est Sukalou qui m'a induite en erreur, gémit Wewa, je suisinnocente.- Pas un mot, Antéchrist, ordonna Mardona, tu as irrité Dieu par testromperies, tes mensonges et ta conduite honteuse. Et toi, Sofia,serpent venimeux, tu as été la complice de tous ses crimes, quicrient au ciel contre vous.


评论